1031

Un dernier gouter pour la route

Ito Ogawa — Le goûter du lion

1015

Une Clarisse de pacotille

Dolores Redondo — De chair et d’os

1008

Le ver est dans la noix

Dolores Redondo — Une offrande à la tempête

998

Un petit gâteau sucré

Dolores Redondo — Le gardien invisible

967

921

Une tragédie grecque

Jennifer Saint — Ariadne

916

Le point de bascule

Robin Sloan — The Suitcase Clone

915

De la levure plutôt que du levain

Robin Sloan — Mr. Penumbra’s 24-Hour Bookstore

912

La technologie du levain

Robin Sloan — Sourdough

898

La famille Martin

Un couple d’amis nous avait invités à diner sans savoir que nous serions surpris par la neige.

896

Ultramarins

Est-ce une nouvelle qui voulait devenir un roman, ou bien un roman qui voulait rester une nouvelle ?

891

Café sans filtre

Après Tant que le café est encore chaud et Le moine de Moka, et entre deux tasses plus surprenante l’une que l’autre, je ne pouvais pas laisser Café sans filtre sur les étals de ma libraire.

885

Indépendance

Tu as entendu parler de Lluís Bassets ? C’est un vieil ami de mon père, journaliste d’El País, tu l’as certainement lu.

877

39 rue de Berne

Aurais-je été plus indulgent avec Liv Maria si je n’avais pas lu 39 rue de Berne dans la foulée ?

876

Liv Maria

La quatrième de couverture promettait « le portrait éblouissant d’une femme » qui a connu « mille vies ».

872

Galel

Je ne crois pas que j’aurais pu faire plus Français qu’en demandant à la libraire de me recommander une sélection de livres suisses.

867

Pays perdu

Est-ce parce que j’ai grandi dans l’un de ces « pays perdus » aux hivers et aux visages rudes, aux paysages et aux caractères lunaires, à l’odeur et à la saveur entêtantes, à l’isolement et au voisinage oppressants, à la splendeur et à la décadence extrêmes ?

864

Requiem

Une magnifique étude de la solitude, dénichée dans un fatras de bouquins coincé entre une boulangerie et une épicerie, goutte de culture dans le lac de conservatisme qui submerge Aix-les-Bains.

855

Temps sauvages

« Je déteste toute forme de nationalisme, d’idéologie — ou plutôt de religion — provinciale, aux idées courtes et exclusives, qui rogne l’horizon intellectuel et dissimule en son sein des préjugés ethniques et racistes, car elle transforme en valeur suprême, en privilège moral et ontologique, la circonstance fortuite du lieu de naissance.

853

Tant que le café est encore chaud

Une tasse de café m’a ramené quelque part entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, au moment précis où la papaye et le café instantané étaient définitivement tombés au fond de mon estomac bringuebalé par les suspensions antédiluviennes de l’autobus surchargé.

850

The Vanishing Half

Nous faisons les dieux à notre image, et les Romains n’auraient pu choisir meilleur deus pater que Janus.

828

Lake Success

He looked at his watch. It was a Nomos Minimatik with a champagne-colored dial.

811

Klara et le soleil

Arnaud et moi avons discuté de Klara et le soleil dans l’épisode #27 du Podcaaast.

779

Terra Alta

Voilà que Javier Cercas se fait auteur de polars — d’une trilogie de polars, même !

749

The Old Man and the Sea

Allez savoir pourquoi, je n’ai jamais réussi à finir Le vieil homme et la mer, pas plus que les autres œuvres d’Ernest Hemingway.

733

Hamnet

Le roman de Maggie O’Farrell regorge de noms dont l’histoire n’a gardé qu’une trace incertaine, preuve s’il en fallait que la langue s’écrit en parlant, et que les mots disparaissent quand les paroles s’envolent.

705

Les lois de la frontière

Les lois de la frontière n’est pas mon Cercas favori, mais comme toujours, l’écrivain espagnol parvient à distiller quelques vérités sur le métier d’auteur (et de journaliste) qui valent bien les 400 pages autour.

690

Une main qui s’épuise

Manuel Vilas — Ordesa

669

The Memory Police

Le cas typique du « livre dans le livre » qui adopte la même progression que le livre lui-même, donc avec les mêmes forces (une écriture tendre et éthérée) et les mêmes travers (un dénouement qui déchire le voile de l’illusion du réalisme magique).

658

Esther

Il semblerait que le libraire qui m’a recommandé le pavé d’Olivier Bruneau n’avait lu que les mots « intelligence artificielle » sur la quatrième de couverture.

654

My Year of Rest and Relaxation

Comme j’aimerais détester My Year of Rest and Relaxation ! À l’instar de la narratrice anonyme, mon cerveau est trop prompt à condamner le monde qui m’entoure pour que ma vie soit tolérable.

576

Anyone

Je ne lis pratiquement plus de romans de science-fiction ou d’anticipation — nombre d’auteurs contemporains me semblent cruellement manquer d’imagination, comme s’ils étaient dépassés par ce monde où les masses paupérisées votent contre leurs intérêts, manipulées par des algorithmes dont la bêtise n’a rien d’artificiel, regardent fondre les calottes glaciaires depuis des salons surchauffés, achètent des gadgets connectés ultraperfectionnés pour diffuser leur rejet des vaccins, pendant qu’une petite caste prédatrice continue de les dépouiller pour financer des fusées phalliques et des stations lunaires.

543

Le livre du roi

Inspiré par ma visite de l’exposition « L’odyssée des livres sauvés » au Musée de l’imprimerie et de la communication graphique.

528

Transparence

Dugain me rappelle Dugain, bien sûr, dans sa manière d’adopter la posture la plus naïve face aux enjeux de la « révolution numérique ».

479

A Sense of Direction: Pilgrimage for the Restless and the Hopeful

Notes Le pèlerinage et la conscience du pèlerinage, p. 63 :

462

Le monarque des ombres

Notes Des chefs-d’œuvre jamais écrits, p. 25 : Ainsi, l’histoire de Manuel Mena, ou ce qui restait de l’histoire de Manuel Mena, ne se perdrait pas et je pourrais toujours la raconter si jamais je me décidais à la raconter ou me sentais capable de la raconter, ou bien je pourrais la confier à un autre écrivain pour qu’il la raconte, si tant est qu’un autre écrivain ait envie de le faire, ou bien je pourrais simplement ne pas la raconter et en faire un éternel vide, un trou, une histoire parmi des millions d’histoires qui ne seraient jamais racontées, peut-être un de ces projets que certains écrivains attendent d’écrire sans jamais s’y décider car ils ne veulent pas s’en charger ou parce qu’ils craignent de ne pas être à la hauteur et préfèrent le laisser à l’état de simple éventualité, et en faire ainsi leur brillant chef-d’œuvre jamais écrit, brillant précisément parce qu’il ne sera jamais écrit.

451

Barbe bleue

Canal+, « Grand journal », 28 août 2012. Allez savoir pourquoi, Vincent Glad avait décidé d’accueillir Amélie Nothomb avec le classement des ventes de l’iBooks Store.

448

Sous le soleil de Satan

Notes Sur le problème des expériences acquises au travers de facultés sensorielles limitées, sujet qui me passionne depuis fort longtemps, p.

362

The Long Dark Tea Time of the Soul

Notes Mon Dieu !, p. 70 : What god would be hanging around Terminal Two of Heathrow Airport trying to catch the 15.

360

Dirk Gently’s Holistic Detective Agency

Notes Sur l’intelligence des chevaux, p. 5 : Although it was certainly a handsome and well-built example of its species, it was none the less a perfectly ordinary horse, such as convergent evolution has produced in many of the places that life is to be found.

353

Les soldats de Salamine

Notes Où j’ai appris l’existence du mot « varlope », p.

69

La théorie de l’information

Cet article est issu de Kusikia, un exercice d’écriture de courtes critiques culturelles, publié entre mai 2012 et septembre 2013.