733

Hamnet

Le roman de Maggie O’Farrell regorge de noms dont l’histoire n’a gardé qu’une trace incertaine, preuve s’il en fallait que la langue s’écrit en parlant, et que les mots disparaissent quand les paroles s’envolent.