554

L’amour du français

Un ouvrage touffu, inégal, décousu, mais passionnant. (J’ai lu les 230 premières pages d’une traite.

532

Le français est à nous !

Un ouvrage au rythme enlevé, aux propos parfois virulents mais toujours justifiés, en faveur d’un français conçu — et enseigné — comme une langue vivante.

481

Le ministre est enceinte : ou la grande querelle de la féminisation des noms

Notes Une intrusion royale, p. 11 : Tout s’était donc enclenché par l’intrépide intrusion d’une femme bravant le pouvoir masculin, l’avis sévère de l’Académie française et les règles immuables du Conseil des ministres ; la parité lexicale lui doit beaucoup.