Zinzolin est en chantier ! Suivez la progression des travaux.
Image Bruno Martins (Unsplash).

L’année 2022 en mots

Lorsque le soleil se couche sur les dimanches paresseux, je dois bien dire que les grilles de Philippe Dupuis me manquent. Le verbicruciste attitré du Monde m’a fait ouvrir mon dictionnaire plus d’une fois cette année, mais mes partenaires de Scrabble ne sont pas en reste.

Réer (3 janvier). « Raire » et « raller » ne suffisaient donc pas aux cerfs en rut, il fallait aussi qu’ils réent, mais puisque cela permet à Philippe Dupuis de remplir le fond de sa grille…

Licier (24 janvier). Un homme de métier, évidemment.

Dégoiser (7 mars). Lorsqu’il répète les poncifs habituels sur l’histoire légendaire du café, Dave Eggers pérore, tartine, déblatère, palabre, épilogue. Bref, il dégoise.

Orchidoclastie (9 mars). Par une subtile ironie, j’ai appris ce mot dans les commentaires de MacGeneration. Cela ne se reproduira plus.

Linéaments (20 mars). « Les linéaments de l’œuvre musicale que je m’évertue à composer » écrit Gyrðir Elíasson sous la plume de Catherine Eyjólfsson, mystère de la traduction, qui réarrange les traits élémentaires pour former la même œuvre.

Crêt (24 mars). Dupuis disait qu’il « borde la combe », et j’ai fini par tilter à travers l’anglais crest.

Buron et écir (26 mars). Deux auvergnismes qui ralentissent le rythme déjà pesant du Pays perdu de Pierre Jourde. « Fromagerie » et « rafale » auraient été moins précieux, mais pas moins justes.

Tomenteux (2 avril). « Duveuteux et couverts de poils », comme le chapeau de nombreux champignons.

Adulterie (29 avril). Une belle trouvaille de Julia Kerninon pour décrire l’âge adulte.

Ampliation (2 juin). La copie authentifiée d’un acte administratif, je suppose que le sabir technocratique ponctuant les arrêtés justifie le retard obscène dans la titularisation de ma mère. Les collectivités ne méritent pas leurs fonctionnaires.

Lasting, sandaraque, basin (28 juin). Ce qui signifie que je n’ai relevé ces termes (étoffe rase, résine de thuya, tissu de lin et de coton) la dernière fois que j’ai lu Bouvard et Pécuchet. Mais c’était l’époque où je « lisais » une demi-douzaine de livres par semaine.

Pulvisculaire (6 aout). Pourquoi Italo Calvino écrirait « poussiéreux », dans son essai sur la Voie lactée chez Stendhal, quand il peut écrire « pulvisculaire » ?

Églogue (22 octobre). Un petit poème champêtre que je redécouvre à chaque relecture de l’inventaire de la bibliothèque de Quichotte, qui est une formidable excuse de critique littéraire, et la première incursion — géniale — de Cervantès dans son œuvre.

Achaler (15 décembre). J’avais posé « fantôme » sans conviction pour compléter « chaler » et marquer 85 points avec un mot compte triple… et ça passe ! Mathieu était effectivement « dérangé, agacé, importuné » par ce pari gagnant, mais s’est vengé le lendemain en posant « lek » pour un nombre insane de points, je continue à penser que ce mot n’existe nulle par ailleurs que dans l’ODS .

Havir (17 décembre). Brûler sans cuire, ce qui semble être le modus operandi de la plupart des restaurants à la mode.