Le jour d’après /

Le jour d’après (19)

Apple

Quelques remarques au sujet de la présentation du 18 octobre 2022.


Comme dans n’importe quel special event, les nouveaux iPad ont été présentés par les chefs de produit. Mais ce n’était pas n’importe quel special event, puisque… ce n’était pas un special event. Je me demande si ce n’est pas le début de la suite : les clips dynamiques sont autrement plus efficaces que les présentations pontifiantes auprès du public, et les journalistes peuvent se contenter des communiqués de presse quand ils ne sont pas invités au grand barouf1. Le contraste entre les deux parties de la vidéo de présentation est une démonstration superbement cruelle du manque d’une vision qui tiendrait et tendrait la gamme iPad. Apple ne semble toujours pas savoir à quoi sert une tablette.


Cela dit, j’ai assez hâte de pouvoir utiliser Freeform.


De chouettes couleurs, un capteur d’empreintes digitales intégré au bouton de verrouillage, une caméra sur le bord long2… L’iPad — le vrai, celui sans épithète — est de retour !


Le clavier du Magic Keyboard Folio peut être détaché, laissant la protection faire de béquille ou de chevalet, et possède une rangée de touches de fonction se terminant par une touche . Autrement dit : le clavier de l’iPad pas pro est plus pro que le clavier de l’iPad Pro.


Alors qu’il reprend les tranches plates et le port USB-C de l’iPad Air, l’iPad de dixième génération conserve son Apple Pencil de première génération à prise Lightning. Conséquence : il faut utiliser un adaptateur pour jumeler et recharger le stylet. Apple, c’est aussi un certain art du ridicule.


L’iPad Pro de sixième génération possède une puce M2. Oui, et ?


Ce nouveau modèle active le « survol » avec l’Apple Pencil, dont les prémices ont été posées dès la première génération, et que les stylets Wacom proposent depuis le siècle dernier. Tant mieux : cela finit de le transformer en pointeur, faisant la distinction entre l’approche et le clic, ce qui ne manquera pas de susciter de nouvelles interactions.


Apple adopte les réseaux Wi-Fi 6E en même temps qu’elle abandonne les réseaux GSM et EDGE. L’iPad Pro a toujours eu cette tendance agressivement précoce, comme s’il fallait qu’un produit proprement professionnel soit décidément désagréable. Il suffit pourtant de lire le montant affiché sur l’étiquette pour perdre le sourire.


L’Apple TV HD prend une retraite bien méritée, mais Apple ne peut s’empêcher de segmenter sa gamme d’une manière fort artificielle. Si la décision de proposer un adaptateur pour le stylet est risible, quoi qu’elle puisse se justifier techniquement et commercialement, celle de concevoir un nouvel Apple TV sans port Ethernet est cupide, au moment même où Thread se généralise et où Matter est standardisé. Le seul concentrateur HomeKit fiable est un Apple TV branché avec un câble Ethernet. Il faut maintenant payer vingt euros pour avoir l’insigne droit d’allumer ses ampoules3, le futur est décidément for-mi-da-ble.


Le connecteur Lightning commence à tirer sa révérence : tous les iPad de dernière génération possèdent un port USB-C, comme la nouvelle Siri Remote.


La parité entre l’euro et le dollar facilite la comparaison entre les prix américains (qui n’ont pas bougé d’un iota) et les prix européens (qui ont augmenté de 20 à 30 %). Le change et l’inflation ont bon dos, Apple se gave sur le nôtre.


  1. Et, encore une fois, il vaudrait mieux qu’ils soient invités à de petits baroufs locaux. ↩︎

  2. Qui confirme, s’il le fallait encore, que la différence entre un grand téléphone et une petite tablette réside dans le sens dans lequel on tient l’appareil. ↩︎

  3. Contrairement au modèle Ethernet, l’Apple TV 4K Wi-Fi n’est pas compatible avec le protocole de communication Thread. ↩︎